Choisir le bon graphique pour vos données

Essayer Infogram gratuitement

Comment choisir le bon diagramme ou graphique pour vos données ?

Si vous avez des données à visualiser, assurez-vous d'utiliser le bon graphique. Alors que vos données peuvent être visualisées au sein de différents types de graphiques, c'est votre devoir de sélectionner celui qui assure la meilleure clarté et précision au service de votre message. Souvenez-vous, les données ne sont un atout que si vous savez les représenter en contexte.

Nous allons vous donner un aperçu de chaque type de graphique et vous expliquer comment choisir le graphique adéquat.

Quelle est l'histoire portée par vos données ?

Avant de créer un graphique, il est important de comprendre son utilité. Les graphiques, cartes, et infographies aident les personnes à comprendre des données complexes, à trouver des constantes, à identifier de tendances, et à narrer une histoire. Pensez au message à transmettre à votre audience

Suivez les bonnes pratiques de la création de graphique. Vos chiffres doivent parler et vos graphiques doivent s'adapter en fonction. Que souhaitez montrer ? Il y a quatre types de graphiques principaux :

select chart type

Source : The Extreme Presentation Method

Comparaison

Les graphiques comparatifs sont utilisés pour comparer un ou plusieurs ensembles de données ou mettre en évidence des différences dans le temps.

Relations

Les graphiques pour relations montrent la connexion ou correlation entre deux variables ou plus.

Composition

Les graphiques de composition sont utilisés pour afficher les parties d'un tout et l'évolution dans le temps.

Distribution

Les graphiques de distribution sont utilisés pour montrer comment les variables sont distribuées dans le temps, pour identifier les cas particuliers et les tendances.

Sélectionner le bon type de graphique

Clarifiez le nombre de variables que vous souhaitez montrer, combien de points de données vous souhaitez afficher et comment vous souhaitez échelonner vos axes.

Les graphiques en courbes, à barres et les histogrammes représentent des changements dans le temps. Les graphiques en pyramide ou en secteurs représentent les parties d'un tout. Quant aux nuages de points et les cartes proportionnelles sont pratiques si vous avez de nombreuses données à visualiser.

Types de graphiques

Graphiques en courbes

line chart examples

Un graphique en courbes révèle les tendances et changements dans le temps. Les graphiques en courbes peuvent être utilisés pour montrer les relations au sein d'un ensemble de données continu et peut être appliqué à une grande variété de catégories, incluant le nombre de visiteurs quotidien d'un site web ou les variations des prix du marché.

Bonnes pratiques de la création de graphiques en courbes :

  • Nommez clairement les labels de vos axes pour que le spectateur sache ce qu'il évalue.

  • Retirez les éléments graphiques distrayants comme le quadrillage, les couleurs variées et les légendes surchargées qui peuvent empêcher le spectateur de voir rapidement la tendance générale.

  • Zoomez sur l'axe des y si votre ensemble de données commence au dessus de zéro. Dans certains cas, modifier l'échelle de l'axe des y facilite l'opération.

  • Évitez de comparer plus de 5 à 7 courbes. Il ne faut pas que votre graphique devienne surchargé et difficile à lire. Affichez les données qui supportent vos dires, rien de plus.

Graphiques en secteurs

pie chart example

Le graphique en secteurs est l'un des types de graphiques les plus utilisé et détesté. Les graphiques en secteurs sont utilisés pour montrer les parties d'un tout. Un graphique en secteurs représente les nombres en pourcentages et la somme totale de tout les segments équivaut à 100 pour cent.

Bonnes pratiques de création de graphiques en secteurs :

  • Assurez-vous que la somme de vos segments soit égale à 100. Cela peut paraitre évident mais il s'agit d'une erreur commune.

  • Restez clair et consistent. Comparez simplement quelques catégories pour faire passer votre message. Si les différentes parts ont à peu près la même taille, considérez l'utilisation d'un graphique en barres ou d'un histogramme à la place.

  • Évitez l'utilisation d'imagerie 3-D ou d'incliner votre graphique en secteur. Cela rend souvent vos données illisibles car le spectateur essaye de comparer rapidement les angles.

Graphiques à barres et Histogrammes

column chart

Les graphiques à barres et les histogrammes sont utilisés pour comparer différents éléments. Les barres d'un histogramme sont verticales alors que les barres d'un graphique à barres sont horizontales. Les graphiques à barres sont généralement utilisés pour éviter l'encombrement lorsqu'un label de données est long ou si il y a plus de 10 éléments à comparer. Ils sont faciles à comprendre et à créer.

Bonnes pratiques de la création de graphiques à barres et histogrammes :

  • Démarrez l'axe des y à zéro. Notre vision est sensible à l'aire des barres sur un graphique. Si ces barres sont tronquées, le spectateur peut en tirer de mauvaise conclusions.
  • Nommez le label des axes. Cela donne le contexte au spectateur.
  • Placez les valeur sur les barres. Cela aide à conserver les lignes claires de la longueur des barres.
  • Évitez d'utiliser trop de couleurs et l'effet "arc en ciel". Utiliser une seule couleur, ou varier le ton d'une même couleur est une meilleure pratique. Vous pouvez mettre en valeur une barre en particulier si c'est le message que vous souhaitez faire passer.

Cartes proportionnelles

Les cartes proportionnelles montrent les parties d'un tout. Elles affichent l'information hiérarchique comme un emboitement de rectangles dont la taille et la couleur varie en fonction de la valeur associée. La taille de chaque rectangle représente une quantité, alors que la couleur peut représenter la valeur d'un nombre ou une catégorie.


Les cartes proportionnelles vous permettent de voir les tendances et d'effectuer rapidement des comparaisons, particulièrement si une couleur est proéminente. Alors que les feuilles de calcul peuvent montrer plusieurs rangée de données, les cartes proportionnelles peuvent représenter des centaines de milliers d'éléments au sein d'un ensemble organisé, facilitant la compréhension des récurrences en quelques secondes. De plus, elles optimisent l'utilisation de l'espace.

Bonnes pratiques de la création d'une carte proportionnelle

  • Commencez avec des données et un message clairs. Les cartes proportionnelles représentent souvent un grand nombre de données donc il est important de savoir ce que vous voulez mettre en lumière
  • Utilisez des couleurs contrastées et lumineuses pour faire ressortir chaque région. Cependant ne tombez pas non plus dans l'excès façon "arc-en-ciel". Sélectionnez attentivement vos couleurs.
  • Attribuez un label à chaque région de façon appropriée avec du texte ou des nombres. Cela facilite la lecture de votre carte proportionnelle par votre spectateur, sans erreur.
  • Evitez de surcharger votre carte proportionnelle avec trop de boîtes. Une carte proportionnelle peut contenir un nombre illimité de boîtes, cependant vous ne voulez pas que celle-ci devienne illisible.

Graphiques à axes doubles

Avec les graphiques à axes doubles vous combinez de multiples graphiques et ajoutez un second axe des y pour comparaison. Certains membres de la communauté de visualisation des données sont sceptiques à propos de l'utilisation de ce type de graphique car ils peuvent être confus, mal conçus et trompeurs pour le spectateur.

Passons en revue les différents types de graphiques à axes doubles et la meilleure façon de les utiliser :

Histogramme et courbe. Ce graphique à axes doubles combine un histogramme et un graphique en courbes.

Courbe et courbe. Ce graphique à axes doubles compare deux graphiques en courbes. Il est possible d'avoir plus de deux lignes si besoin.

Histogramme et histogramme. Cet histogramme à axes doubles affiche deux ensembles de données côte à côte.

Graphique à axes multiples. Affiche la version la plus complexe des graphiques à axes doubles. Ici, vous pouvez voir trois ensembles de données avec trois axes Y.

Graphiques à aires

Les graphiques à aires sont similaires aux graphiques en courbes, avec de subtiles différences. Les deux peuvent montrer les changement dans le temps, les tendances générales, et le continuité d'un ensemble de données. Cependant, même si les graphiques à aires peuvent fonctionner de la même façon que les graphiques en courbes, l'espace entre les axes et la courbe est rempli, indiquant un volume.

Bonnes pratiques de création de graphiques à aires

  • Facilitez la lecture. Évitez l'occlusion. Cela se produit lorsque une ou plusieurs couches recouvrent l'information importante du graphique.

  • Utilisez un graphique à aires empilées si vous avez de multiples ensembles de données et souhaitez mettre l'accent sur les relations entre les parties d'un tout.

  • Utilisez des graphiques à aires pour une vue d'ensemble. Prenez l'exemple d'une population : les graphiques en courbes sont utiles pour montrer les changements nets de population dans le temps alors que les graphiques à aires sont utiles pour montrer la population totale dans le temps.

  • Évitez de comparer trop d'ensembles de données. Utilisez plutôt un graphique en courbes. C'est plus clair.

  • Donner le bon contexte avec des labels et légendes appropriées.

Graphiques en pyramide

pyramid chart example

Les graphiques en pyramide (graphique en triangle ou diagramme en triangle) sont une manière amusante de visualiser des relations depuis une base. Ils apparaissent sous la forme d'un triangle qui a été divisé en sections horizontales avec des catégories labellisées selon leur hiérarchie. Ils peuvent être orientés vers le haut ou vers le bas selon les relations qu'ils représentent. Les couches empilées peuvent également montrer l'ordre des étapes dans un processus particulier.

Bonnes pratiques de création de graphiques en pyramide

  • Choisissez un sujet et nommez clairement vos sous-catégories. Décidez quelles sont les informations à transmettre via votre pyramide et nommez clairement les couches

  • Organisez vos sous-catégories. Décidez de l'ordre et de la valeur de chaque section de votre pyramide.

  • Organisez les sous-catégories en fonction de leur hiérarchie.

  • Soyez cohérent. Gardez l'espacement de vos sections identique et choisissez une palette de couleurs agréable.

  • Ne gardez qu'un minimum de sous-catégories. Ajouter de nombreuses couches et couleurs peuvent rendre votre pyramide difficile à lire.

Nuages de mots

word cloud example

Les nuages de mots (également appelés nuages de mots-clés) sont un type de liste pondérée. Les nuages de mots affichent du texte dans différentes tailles de police, poids ou couleurs pour afficher les fréquences ou les catégories. Ils peuvent être classés par ordre alphabétique ou au hasard. Ils aident les gens à identifier les tendances et les récurrences qui auraient pu être difficiles à voir autrement

Bonnes pratiques de création d'un nuage de mots

  • Fournissez le contexte - Les nuages de mots sont visuellement accrocheurs et fournissent des informations sur la fréquence, mais ils ne donnent souvent aucun contexte au spectateur.

  • Utilisez des nuages de mots pour montrer la fréquence. évitez de les utiliser pour afficher des sujets complexes comme le budget ou la crise des soins de santé.

  • Surveillez la longueur de votre mot. Des mots trop longs prennent plus de place et peuvent être trompeurs.

  • Les nuages de mots sont parfaits pour filtrer et analyser les données.

  • Évitez de rendre vos mots trop similaires en taille ou en couleur.

Tableaux

table

Les tableaux affichent les données au sein de lignes et colonnes. Les tableaux facilitent la comparaison de paires de valeurs connexes ou pour afficher des informations qualitatives (ex: ventes trimestrielles sur plusieurs années).

Il y a plusieurs raisons de choisir un tableau plutôt qu'un graphique, afin de mieux visualiser vos données.

Bonnes pratiques de création de tableaux de rapport

  • Demandez-vous comment votre tableau sera utilisée et déterminez votre type d'audience.
  • Envisagez de supprimer les lignes de grille pour améliorer la lisibilité.
  • Incluez toujours la ou les sources de vos données
  • Les nombres doivent être alignés sur la droite, car cela facilite la comparaison. Le texte peut être aligné à gauche, mais vous préférerez peut-être le centrer pour plus de lisibilité.

  • Utilisez la couleur ou la mise en forme pour attirer l'utilisateur vers des valeurs spécifiques (cellules) dans votre tableau.